Le réseau Cocagne

Les Jardins de Cocagne sont des jardins biologiques collectifs à vocation d’insertion sociale et professionnelle créés à partir d’associations loi 1901, à but non lucratif. Ils accueillent des hommes et des femmes de tous âges, qui se trouvent en situation précaire et rencontrent des difficultés d’ordre professionnel, social et/ou personnel.

A travers la production de légumes biologiques et la réalisation de chantiers d’entretien d’espace rural, ces jardins permettent aux personnes accueillies de retrouver un emploi et de (re)construire un projet personnel.

120 Jardins de Cocagne, répartis sur l’ensemble du territoire national, sont actuellement en activité. Ils représentent 4000 personnes en contrat d’insertion, 700 permanents au sein des équipes d’encadrement, 20 000 familles d’adhérents consommateurs et 1 500 bénévoles.

Depuis 1999, les Jardins de Cocagne se sont doté d’une structure d’envergure nationale, le Réseau Cocagne, dont les principales missions sont le conseil et le soutien aux projets de nouveaux jardins, l’animation du réseau et la mutualisation des pratiques et la professionnalisation des équipes d’encadrement.

 Il existe 4 Jardins de Cocagne en Bourgogne : Macon, Quetigny, Ste Colombes sur Seine et Sens.Un travail de réseau est animé par André Effantin, délégué régional. Plusieurs rencontres annuelles permettent d’échanger et de mutualiser sur les différents champs de l’insertion : technique, accompagnement, administratif, financier, etc.

Une « journée des Jardiniers » est organisée chaque année. Cette journée rassemble 12 à 14 salariés par Jardin et se veut une journée « loisirs » avec échanges, ateliers, culture et sport. Mais aussi une journée ou chacun peut exprimer son vécu dans son propre jardin au travers d’ateliers d’expression animés par l’équipe du Réseau national.